LES BASES POUR CHOISIR UNE BONNE PAIRE DE CHAUSSURE

Comme nous l’avons mentionné, la taille de la chaussure est importante, il faut donc trouver une chaussure de la bonne taille tout en s’assurant que la largeur est adéquate.

 

Plusieurs astuces sont à notre disposition pour nous aider à faire le bon choix.

Retirez la fausse semelle du fond de la chaussure, posez-la par terre et placez votre pied par-dessus.

Normalement votre pied n’est pas supposé dépassé la semelle, si votre pied déborde de chaque côté, c’est que la chaussure sera trop petite.

À l’inverse si votre pied ne déborde pas et que vous arrivez à voir une partie de la semelle, cela veut dire que la largeur est adéquate.

Cette façon de faire pourrait paraître anodine, mais pour une personne souffrant d’oignons, elle s’avère très importante.  Un patient ayant le pied large pourrait s’adresser au magasin pour se faire conseiller des modèles spécifiques qu’offriraient certaines marques.

Une autre particularité n’est pas à négliger, il s’agit des orteils marteaux et des cors. Pour aider à prévenir de tels inconforts, il devrait toujours y avoir suffisamment d’espace pour insérer un index derrière son talon lorsqu’on porte une chaussure.

 

Nous comprenons que le choix d’une bonne paire de chaussure est important. Mais quels critères dois-je prioriser ?

 

  1. À quelles activités seront-elles destinées ?

Les porterez-vous au quotidien, au travail ou lors d'une activité sociale ou sportive ? Cette dernière requiert-elle de l'endurance (ex. : course à pied), de l'agilité (ex.: escrime) ou de la puissance (ex.: tennis) ?

  1. Sur quel type de sol marcherez-vous ?

Quelles sont les propriétés du matériau sur lequel vous marchez ? Amortit-il les impacts (tapis) ou est-il très dur (béton)? Le revêtement du sol est-il uniforme (le plancher de votre maison) ou très inégal (sentiers en montagne) ?

  1. Les porterez-vous souvent ou longtemps ?

Les porterez-vous durant la journée de façon continue ou le temps d'une activité sociale ? Leur utilisation sera-t-elle exceptionnelle, régulière ou temporaire (enfant en croissance)?

  1. Quelle est la santé de vos pieds ?

Avez-vous des déformations aux pieds ou aux orteils ? Sont-elles irréversibles ? La mobilité de vos orteils, de vos pieds et de vos chevilles est-elle complète ? Votre équilibre est-il dans la limite de la normale (par exemple, êtes-vous capable de vous tenir sur un pied, les yeux fermés, pendant 10 secondes)?

* notez que la mobilité, l'équilibre et plusieurs des déformations aux pieds et aux orteils peuvent être traitées en physiothérapie ; ce qui permet souvent d'éviter le port d'orthèses ou de chaussures orthopédiques.

QU’EN EST-IL DU PORT D’ORTHESES

Si vous portez des orthèses, assurez-vous de les avoir avec vous afin qu’elles puissent être portés avec vos souliers. En ce qui a trait à l’été, il est vrai qu’il peut être plutôt décourageant de porter des souliers fermés avec des chaussettes. Nos sandales sont beaucoup plus invitantes. Mais que faire si nos orthèses ne tiennent pas dans ces sandales ?

On peut utiliser une astuce de podiatre et placer une touche de velcro autocollant au niveau du talon et au niveau de l’avant de l’orthèse. Cela la stabilisera et vous permettra de la porter dans vos souliers également. Nous vous recommandons de placer la partie plus douce du velcro sur votre sandale pour que vous puissiez porter votre sandale même si vous avez oublié votre orthèse.  Certaines sandales permettent même de retirer une fausse-semelle pour y placer notre orthèse.

Ne vous découragez pas. Bien qu’il semble y avoir beaucoup de critères, l’investissement en temps est récompensé par un grand confort et une plus grande durabilité de nos chaussures. Pour les cas plus particuliers, n’hésitez pas à prendre rendez-vous auprès de votre podiatre.​

 

juillet 29, 2020 par Podiatre De l'Assomption